Éditeur : Chiron

ISBN : 9782702705551

Langue : Français

Résumé :

En Europe comme aux États-Unis, tout au long du XXe siècle, la danse contemporaine est marquée par l’apparition de langages chorégraphiques radicalement nouveaux. A ce titre, elle est devenue aujourd’hui, avec le cinéma, un des modes d’expression artistique les plus importants. En faire l’histoire, n’est-ce pas d’abord se pencher sur le travail des danseurs-chorégraphes qui en furent les principaux acteurs ? La pratique et la réflexion critique de Rudolf Laban (1879-1958) et Mary Wigman (1886-1973) constituent deux des grandes impulsions fondatrices de cette aventure chorégraphique. Elles témoignent de la quête d’une pensée motrice, d’un usage de soi et d’un art du transport qui furent des réponses particulières aux exigences du présent. S’il y eut un art moderne, que pouvait donc signifier une danse moderne pour ceux qui l’inventaient, et qui préféraient d’ailleurs l’appeler expérience de danse ? Cette modernité se situait hors des cadres d’une technique fondée sur un modèle esthétique unique. Et ces expériences mettaient en cause les fonctions et le statut même de la danse au sein d’une époque qui avait perdu une part de son savoir du mouvement. En analysant les itinéraires de ces deux grands artistes, cet ouvrage propose de découvrir, loin de toute généalogie hagiographique, les dynamiques profondes qui les animèrent et qui irriguent toujours les forces vives de la danse contemporaine. En prendre la mesure, c’est aussi – inévitablement – s’interroger sur la manière d’écrire l’histoire de la danse aujourd’hui.

Nombre d'exemplaire: 1